Speculation

La spéculation affame les peuples !

En 2011, un nouveau record sur les prix agricoles a été atteint, avec une hausse de 80% depuis 2006 ! La fluctuation des prix ne permet pas de prévoir les évolutions des marchés et d’assurer les revenus des paysans. La question de la régulation des marchés agricoles est d'autant plus d'actualité que se multiplient les traités de libre-échange, qui ne permettent pas aux pays, notamment du Sud, de protéger leur agriculture*.

10 après les émeutes de la faim, le CCFD-Terre Solidaire dénonce la montée de l’insécurité alimentaire dans son rapport « La faim justifie les moyens ! » et fait des propositions concrètes pour lutter contre la volatilité des prix.

En Guinée, la Fédération des Paysans du Fouta Djalon (FPFD) nourrit les populations

Porté par le CCFD-Terre Solidaire et mis en œuvre par la FPFD, un premier projet, conçu au lendemain des émeutes de la faim de 2008, a permis de contenir la flambée des prix et de mettre des milliers de personnes à l’abri de la faim.

Fort de ces résultats, le nouveau projet Sara - sécurité alimentaire, résilience et agroécologie en Guinée - a été initié en octobre 2016. Il se déploie dans 13 des 33 préfectures du pays. Il regroupe 60 unions et 6 fédérations de producteurs ayant des pratiques agroécologiques, au sein de filières vivrières et maraîchères. Ces paysans produisent et commercialisent du riz, des fruits et des légumes.

La spéculation sur les matières premières affame les peuples, faites un don !

Faire un don

En Guinée, la Fédération des Paysans du Fouta Djalon (FPFD) nourrit les populations

La spéculation aggrave la volatilité des prix alimentaire

RESTEZ INFORMÉ(E) !
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER