Biodiversite

La disparition de la biodiversité menace la vie sur terre

L’agro-industrie impose ses semences rendues infertiles pour obliger les paysans à les racheter chaque année. Cette pratique accentue la disparition de la biodiversité et génère de l’insécurité alimentaire. Selon la FAO, cette perte de biodiversité aura un impact majeur sur la capacité des hommes à se nourrir lorsque l’humanité comptera 9 milliards de personnes en 2050 : les plus pauvres seront les plus touchés*.

En octobre 2016, le CCFD-Terre Solidaire et 10 de ses organisations partenaires ont participé au « Tribunal Monsanto », une initiative citoyenne et symbolique qui jugeait le semencier Monsanto pour écocide, un crime contre l’environnement.

Au Burkina Faso, la COPAGEN se bat pour préserver la biodiversité

L’organisation partenaire du CCFD-Terre Solidaire, la COPAGEN, a prouvé dans un rapport que la faible rentabilité du coton génétiquement modifié, imposé par le semencier Monsanto, a entraîné une baisse des revenus des paysans de 14% et dégradé l’environnement. Suite à cette enquête de 3 ans dans plus de 200 exploitations de coton et à une mobilisation de la société civile, une victoire a été remportée avec l’abandon de cette variété.

Parallèlement, la COPAGEN fait la promotion des semences paysannes qui sont la clé de voûte de l’indépendance et de l’autonomie économique des « petits » paysans. En renforçant l’utilisation de ces semences, mieux adaptées au changement climatique et aux besoins locaux, l’agriculture familiale restera un puissant levier pour lutter contre la faim.

Aidez-nous à protéger la biodiversité, faites un don !

Faire un don

Au Burkina Faso, la COPAGEN se bat pour préserver la biodiversité

75% de la diversité des cultures a disparu au 20ème siècle

*Source : Rapport FAO 2010

RESTEZ INFORMÉ(E) !
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER